Surpopulation dans les écoles de la CSDM : vers la fin du magasinage des écoles secondaires?

Article paru sur ici.radio-canada.ca le 21 septembre 2017

C’est la période des portes ouvertes dans les écoles secondaires. Pour les élèves et leurs parents, cela coïncide avec le début du magasinage d’une école. Mais à la Commission scolaire de Montréal, la surpopulation crée une pression sur les établissements scolaires qui accueillent des enfants en libre-choix, c’est-à-dire ceux qui fréquentent, par choix, une école qui n’est pas dans leur territoire scolaire. Dominic Brassard s’est penché sur le sujet.

Certaines écoles refusent déjà des élèves
À la CSDM, presque 1 élève sur 2, au secondaire, ne fréquente pas son école de quartier. Certaines écoles secondaires ont dû commencer à refuser des élèves qui n’habitent pas le territoire de l’école. 

La situation est particulièrement délicate à Ahuntsic. Dans l’école secondaire de La Dauversière, par exemple, l’école est déjà au maximum de sa capacité. Trois élèves en libre-choix ont été refusés par la directrice, Marie Cabana. L’un d’eux a donc dû retourner à son école secondaire de quartier. 

D’ici peu, il est possible que seuls les élèves du quartier soient acceptés, explique Marie Cabana. Le libre-choix risque d’être de plus en plus rare à la CSDM. Le ministère de l’Éducation prévoit qu’il y aura 4000 jeunes de plus au secondaire d’ici 5 ans dans cette commission scolaire.

L’offre de programmes particuliers menacée
Certains programmes, comme le volet international, seront donc plus difficilement accessibles pour les élèves. Un comité a été mis en place pour tenter de trouver des solutions et pour discuter de cette offre de programmes particuliers au secondaire.

Pour voir l’article original, cliquez sur le lien ci-dessous:

http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/39345/surpopulation-ecole-fin-choix-ecole-secondaire

Contactez-nous