REVIREMENT GOUVERNEMENTAL sur la possibilité de rachat de service (mise à pied cyclique)

Le gouvernement a fait perdre la face à tous les syndicats et leurs membres en devançant la présentation des amendements du projet de Loi 163 à l’Assemblée nationale. Ils devaient, au départ, être présentés selon les discussions entre les parties à la fin du mois de février 2018. Ceci aurait permis à tout leur personnel (fonction publique et parapublique) ayant eu des mises à pied cycliques, de faire leur demande de rachat de service pour ainsi devancer l’atteinte de leurs 35 ans de service, ou d’augmenter leur pourcentage à la retraite.

Nous avons reçu du Secteur public, le 8 février 2018, un Info-RREGOP daté du 7 février 2018. Nous avons eu une rencontre extraordinaire du Conseil scolaire le mardi 13 février 2018 pour nous faire expliquer toutes les facettes de cette mesure transitoire. Il a également été précisé que cette mesure transitoire était de courte durée, soit jusqu’à la fin du mois de février 2018. Dès le lendemain, le 14 février, nous avons transmis à tous les membres de l’APPA les informations concernant cette mesure transitoire. Nous avons appris, le vendredi 16 février au matin, que la veille, soit le 15 février à 22 h 30, le gouvernement avait adopté les amendements du projet de Loi 163, mettant ainsi un terme à la mesure transitoire.

Nous regrettons d’avoir suscité l’espoir et un sérieux intérêt avec cette possibilité de rachat. Par contre, n’oubliez jamais que c’est le gouvernement qui n’a pas respecté ses discussions avec les centrales syndicales.

Contactez-nous